Le musée

1- Le réseau art et nature

2- Le Domaine Olivier de Serres

3- Sur le sentier des lauzes

4- Sur mon chemin un artiste passe... Jaujac

Recherche



Visites

 39331 visiteurs

 1 visiteur en ligne

logoserre.gif2- Le Domaine Olivier de Serres - b- Les projets réalisés

 

L'intervention inaugurale de Gabrielle Wambaugh était constituée de deux Oeuvres éphémères : 12 pieds. 5 pouces et 1 chouia et La Mère des Fontaines va prendre froid. Dans cette dernière Oeuvre, l'artiste travaille la mémoire du lieu, réactivant poétiquement un élément d'irrigation utilisé par Olivier de Serres. Ces interventions seront suivies l'année suivante par les Oeuvres elles aussi éphémères de Marinette Cueco. L'une d'entre elles, Herbioles, fragment d'herbier, sollicitait un regard très proche de celui du botaniste. Recueillir, connaître, nommer mais aussi tordre, nouer, retrouver sinon des gestes au moins des attitudes ancestrales, telles sont les activités auxquelles nous invite cette Oeuvre constituée de matériaux végétaux glanés.

photo91.jpg
Gabrielle Wambaugh
LaMère des Fontaines va prendre froid

Les invitations qui leurs succèderont ont fait depuis à chaque fois l'objet d'au moins une commande durable et spécifique pour le site. Ainsi Marc Babarit a réalisé en 2001 dans la chênaie du domaine VSV.VETERA.NOVA, spirale construite à partir de pierres sèches et de branchages, rappelant la part de construction active qui permet à un paysage de se constituer. Et, ce faisant, avec ce qu'il nomme une ''machine à voir", il le relie expressément aux activités humaines. Il a accompagné son intervention d'un ensemble de photographies témoignant de son travail disséminé à travers le monde.

photo92.jpg
Marc Babarit
VSV.VETERA.NOVA

Invité en 2002, Dominique Bailly a pour sa part privilégié la mémoire du lieu et le Genius Loci. Dans l'esplanade située face à la demeure, en écho à l'ancien maître des lieux, Le bassin à l'arbre d'or détourne en partie le ruisseau qui y serpente sous les arbres tout en accentuant sa topographie. Dans cet espace quasi insulaire, le mûrier, planté à l'intérieur d'un muret évoquant un bassin, trône et nous rappelle en quoi la soie du ver du mûrier a été une richesse de la région.
photo93.jpg
Dominique Bailly
Le bassin à l'arbre d'or

L'intervention de Christophe Gonnet réalisée à l'automne 2003, met le visiteur-spectateur au cœur de l'oeuvre. Entre sculpture et dispositif, orientée face au domaine, l'oeuvre intitulée Verticalité/Horizontale propose un cheminement questionnant notre perception du paysage. Sur 21 mètres, en trois sections, le spectateur passe d'une tranchée à un promontoire, d'un espace clos à une vision aérienne. Imposant un déplacement rectiligne sollicitant autant le corps que le regard, l'un passant par l'autre, Verticalité/Horizontale met le spectateur entre terre et ciel.
photo111.jpg
Christophe Gonnet
Verticalité/Horizontale

L'imaginaire, le mystère des peurs enfantines et des contes habite Quercus, Oeuvre d'Anne Mangeot artiste invitée en 2004. Constituée de 250 éléments métalliques suspendus à 18 chênes (quercus en latin), tels des feuilles, cette Oeuvre est amenée à évoluer au cours du temps, soumise aux variations météorologiques, au rythme des saisons et à la pousse des arbres. Cette réalisation a été l'occasion d'exposer un choix de ses Oeuvres sur papier.
photo112.jpg
Anne Mangeot
Quercus

Enfin, dernière Oeuvre réalisée sur le domaine, Interface de Benoît Tremsal, propose de relier symboliquement le domaine à l'extérieur, ici l'ancienne voie ferrée. Deux triangles délimités par des murs en pierre sèche reliés par leur sommet ouvrent une voie, un entre-deux à l'équilibre fragile.
photo113.jpg
Benoît Tremsal
Interface

 


Date de création : 24/01/2007 @ 17:06
Dernière modification : 06/02/2007 @ 14:20
Catégorie : 2- Le Domaine Olivier de Serres
Page lue 2885 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


^ Haut ^