Le Projet Viva
le Village Interactif et Virtuel en Ardèche
 
Le village Viva est un projet d'écriture dynamique en ligne né de la collaboration entre l'équipe d'ingénierie éducative du CDDP de l'Ardèche, Christine Nucci, Benjamin Friess et Jérémy Royannez, et Philip Benz, professeur d'anglais au Lycée Astier à Aubenas.
Riches de plusieurs années d'expérience avec les forums (ou "message boards"), nous avons voulu rassembler une palette d'outils permettant à la fois un travail d'expression guidée par le professeur et des ouvertures vers l'expression autonome et spontanée des élèves en langue étrangère. C'est un espace où les élèves peuvent à la fois travailler sur des thèmes abordés en classe, mais aussi s'exprimer librement sur des sujets qu'ils choisissent eux-mêmes.

Un village virtuel dynamique

Le projet Viva se présente comme un petit village. L'idée était de donner aux élèves une représentation familière et conviviale d'un ensemble d'espaces de travail qui leur donne l'impression non seulement d'écrire pour leur devoir, ou pour leur prof, mais d'être véritablement quelque part et d'écrire dans un contexte qui dépasse les limites trop souvent artificielles de la salle de classe. Nous avons donc créé à l'origine cinq espaces d'écriture, chacun avec une vocation différente:

- le Café, pour se présenter et pour discuter des sujets d'actualité,
- la Bibliothèque, pour parler de la littérature et des lectures des élèves,
- le Cinéma, pour parler des films et des vidéos qui intéressent les élèves,
- la Mairie pour présenter le mode d'emploi et proposer la création de nouveaux espaces.

En effet, nous avons voulu que le village puisse grandir et se développer. Avec le temps s'y sont ajoutés des maisons particulières, une école, un laboratoire scientifique, une maison hantée, un journal, une agence de voyages et même un magasin de jeux vidéos, chaque fois suite aux projets de professeurs et des demandes des élèves qui y ont participé.
Les partenaires à l'étranger ont beaucoup enrichi le projet, à la fois pour agrandir les espaces d'échange mais aussi et surtout pour donner à nos élèves de véritables interlocuteurs. Les réponses ne sont pas systématiques, mais au gré de chaque élève. Toutefois, quand mes élèves voient que des élèves brésiliens, américains, antillais, danois, canadiens ou italiens (et j'en passe) ont ajouté leur grain de sel à la conversation, cela change bien évidemment leur niveau de motivation. Bien qu'ils n'aient pas chacun "son" correspondant, ils se rendent bien compte qu'ils n'écrivent plus que pour les yeux critiques du professeur. Cela donne une certaine authenticité aux communications des élèves que nous ne pouvons pas toujours trouver dans une salle de classe traditionnelle.

Appel à participation

La première année de notre projet s'est donc assez bien passé, avec des classes participants sur une douzaine de sites et un enrichissement considérable des lieux représentés dans le village. Mais la rentrée s'approche à grands pas, et si je viens vous en parler aujourd'hui, ce n'est pas sans avoir quelques idées derrière la tête. Notre projet continue, et a besoin pour s'enrichir de nouveaux participants. C'est un projet ouvert, auquel vous pouvez vous joindre à n'importe quel moment de l'année, soit ponctuellement, dans le cadre d'un projet précis, soit de façon durable, en participant régulièrement comme mes élèves et leurs partenaires à l'étranger. Vous pouvez intégrer les histoires, les discussions et les thèmes qui sont déjà abordés dans les divers lieux du village, commencer vos propres discussions, ou même proposer la création de nouveaux lieux ou de nouveaux quartiers, si cela entre dans l'exploitation du site que vous souhaitez faire. Beaucoup des possibilités offertes par cet outil restent sans doute à découvrir, et c'est dans l'expérimentation et le travail collaboratif que nous poursuivrons son développement.

Si ce projet vous intéresse, vous pouvez contacter David Bourgeois à l'adresse : david.bourgeois@ac-grenoble.fr